Un été au ciné

#août2013

 World War Z, Pacifim Rim ou encore Wolverine… Comme chaque année, l’été nous réserve son lot de blockbusters hollywoodiens. Et ce mois de juillet n’a pas dérogé à la règle – rajoutez donc Monstres Academy et Les Schtroumpfs 2 pour les plus petits. Néanmoins, le cinéma d’auteur ne fut pas en reste ; quelques perles cinématographiques, venues de France et surtout d’ailleurs, illuminèrent ainsi les salles hexagonales. Les cinéphiles juilletistes purent, entre autres, admirer les merveilles proposées par l’Oncle Sam, tel Le Congrès, d’Ari Folman, Frances Ha, de Noam Baumbach, ou bien It felt like love, d’Eliza Hittman. Côté frenchie, pas grand-chose à se mettre sous la dent, si ce n’est le drame (sélectionné à Cannes en mai) franco-tchadien de Mahamat Saleh Haroun, Grigris. A noter également, les versions restaurées de quelques chef d’œuvres du septième art : Jour de fête, de Tati, La Baie des anges, de Demy, Hiroshima, mon amour, de Resnais et même Les sept samouraïs, du japonais Kurosawa.

ciné en plein air

Qu’attendre du mois d’août ? Et bien, un peu de tout, comme chaque été finalement.

– Lone Ranger, de Gore Verbinski : Johnny Depp en cowboy indien pour Disney. Accompagné par Armie Hammer. Un Pirate des caraïbes au Far West ?

– American Nightmare, de James DeMonaco : thriller, film d’horreur ? Intrigante et séduisante, la bande-annonce vaut le coup d’œil. Le film décrira une Amérique qui tolère l’anarchie – une nuit par an.

– Elysium, de Neill Blomkamp : le réalisateur du magnifique District 9 revient avec Matt Damon et Jodie Foster. Du talent, en veux-tu, en voilà.

– Kick-Ass 2, de Jeff Wadlow : la suite des aventures du super-héros le plus cool des dernières années. Attention, ce n’est plus Vaugnh (auteur du premier Kick-Ass et de X-Men : le commencement) aux commandes.

– Michael Kohlaas, d’Arnaud des Pallières : Mads Mikkelsen, Festival de Cannes. Ces deux qualificatifs ne vous suffisent pas ? Allez donc lire le speech du film, et on verra ensuite.

– Jeune & Jolie, de François Ozon : la seule beauté de Marine Vacth devrait vous convaincre. Sinon, on se contentera de citer la filmographie de son réalisateur : Dans la maison, Potiche

– Grand Central, de Rebecca Zlotowski : la romance d’un couple, formé de Tahar Rahim et Léa Seydoux, deux des comédiens parmi les plus doués de leur génération.

La sélection pressCritik :

aout 2013

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s